ACCUEIL MISSIONS PLAN D'ACCÈS SITES UTILES CONTACT



Les Conseils
d'Entreprise
Expertise Comptable
44, rue Lamartine
76800 St-Etienne-du-Rouvray
Tél :  02 35 64 34 64
Fax : 02 35 64 34 65
Email







    EN SAVOIR PLUS >  FICHES-EXPERT

  Délais de paiement : la nouvelle règle du jeu
Article 21, Loi n° 2008-776 du 4 août 2008, JO du 5

La loi de modernisation de l'économie du 4 août 2008 est venue plafonner les délais de paiement pratiqués entre professionnels. Censée améliorer la trésorerie des petites et moyennes entreprises, cette nouvelle réglementation s'applique, sauf dérogations, depuis le 1er janvier dernier.

Voici un point sur les règles désormais en vigueur en la matière au regard notamment des précisions apportées par l'administration (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. – V. sur le site internet http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr / rubriques : Services / Documentation / Grands Dossiers / Application de la Loi de modernisation de l'économie / Les délais de paiement).

haut de page

Le nouveau plafond

Dorénavant, les délais de paiement convenus entre entreprises ne peuvent pas dépasser, au choix des intéressés, 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d'émission de la facture (à compter de la date de réception des marchandises dans les départements d'outre-mer, à Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin et Saint-Barthélemy).
Étant précisé, selon l'administration, que le délai de 45 jours fin de mois peut se calculer de deux façons. Soit en comptabilisant 45 jours à compter de la date d'émission de la facture, la date limite de paiement tombant alors à la fin du mois au cours duquel expirent ces 45 jours (pratique la plus usuelle). Soit en ajoutant 45 jours à la fin du mois d'émission de la facture.

Exemple pour une facture établie le 19 janvier 2009, le paiement devra intervenir au plus tard :
- soit le 31 mars 2009 (1re méthode de calcul : 19 janvier 2009 + 45 jours = 5 mars 2009, jusqu'à la fin du mois en cours = 31 mars 2009) ;
- soit le 17 mars 2009 (2e méthode de calcul : 19 janvier 2009, jusqu'à la fin du mois en cours = 31 janvier 2009 + 45 jours = 17 mars 2009) ;
- soit le 20 mars 2009 (19 janvier 2009 + 60 jours).

Lorsque le délai de paiement n'est pas précisé dans les documents contractuels de l'entreprise (conditions générales de vente, bons de commande), c'est alors un délai de 30 jours à compter de la date de réception de la marchandise ou d'exécution de la prestation qui s'applique d'office.

haut de page

Les professionnels concernés

Ce nouveau plafond s'applique à tout producteur, prestataire de services, grossiste ou importateur.
Certains secteurs particuliers demeurent toutefois soumis à des délais spécifiques : 30 jours pour le transport de marchandises ou la location de véhicules, 20 ou 30 jours pour les produits alimentaires, 30 jours pour les boissons alcooliques autres que les vins, 90 jours (ou 60 jours dans certains cas) dans le secteur automobile (en vertu d'un accord adopté en 2007 et valable jusqu'au 31 décembre 2009).

haut de page

Les contrats concernés

Les nouveaux délais de paiement s'appliquent aux contrats conclus à compter du 1er janvier 2009.
Pour les contrats en cours à cette date, il convient, selon l'administration, de distinguer deux situations.
Si le contrat contient une clause d'indexation qui fait varier le prix automatiquement, il s'agit alors d'un contrat pluriannuel qui n'est pas soumis au nouveau plafond des délais de paiement pendant toute la durée de son exécution.
Si le contrat contient une clause de révision de prix, les parties doivent alors rediscuter et se mettre d'accord sur le nouveau prix : dans ce cas, il s'agit d'une succession de contrats annuels qui sont dorénavant soumis aux nouveaux délais de paiement.
Quant aux contrats qui se renouvellent automatiquement d'une année sur l'autre, sauf dénonciation par l'une ou l'autre des parties (contrats tacitement renouvelables), ils sont également assujettis au plafonnement des délais de paiement, car il s'agit à chaque fois d'un nouveau contrat.

haut de page

Les sanctions en cas de non-respect du délai légal

L'entreprise qui soumet un fournisseur à un délai de paiement supérieur au plafond légal se rend coupable d'un comportement abusif et peut être condamnée à des dommages-intérêts. Il en est ainsi par exemple lorsqu'elle demande à un fournisseur, sans motif objectif, de différer la date d'émission d'une facture.
En revanche, toujours selon l'administration, une entreprise serait en droit de demander à ses fournisseurs une compensation financière du fait de la réduction des délais de paiement (par exemple une réduction de prix), sans que cela constitue une pratique abusive.

haut de page

Les pénalités de retard

Le client qui ne respecte pas le délai de paiement convenu est redevable de pénalités.
À cet égard, les entreprises sont libres de fixer le taux des pénalités infligées à leurs clients en cas de retard de paiement. Toutefois, ce taux ne peut désormais être inférieur à trois fois le taux de l'intérêt légal (soit 11,37 % pour 2009), au lieu de 1,5 fois auparavant (soit 5,99 % en 2008).

Notre conseil le taux de l'intérêt légal varie chaque année. Aussi, pour ne pas à avoir à modifier ses conditions générales de vente et ses factures chaque année, mieux vaut prévoir un taux nettement supérieur à ce minimum légal. D'autant que le nouveau taux de l'intérêt légal est rarement connu avant la fin du mois de janvier...

À défaut de convention particulière en la matière, le taux des pénalités de retard applicable est le taux « Refi » de la Banque centrale européenne, majoré de 10 points de pourcentage (soit 12,5 % actuellement), contre 7 points auparavant.

Lorsque le règlement intervient après la date de paiement figurant sur la facture, les pénalités de retard peuvent être exigées dès le jour suivant cette date, sans que le fournisseur ait besoin d'envoyer un rappel à son client. Les pénalités cessent ensuite d'être dues le jour où les sommes sont portées sur le compte du fournisseur.

À noter lorsque c'est le délai de 30 jours qui s'applique (voir ci-dessus), le client qui paie en retard peut être sanctionné par une amende pénale qui peut s'élever à 15 000 € pour une personne physique et à 75 000 € pour une société !

Le taux d'intérêt et les modalités d'application des pénalités de retard doivent être mentionnés dans les conditions générales de vente et sur les factures. Les entreprises doivent donc modifier ces documents, si ce n'est déjà fait, dans les meilleurs délais.

Attention l'entreprise qui ne prévoit pas de pénalités de retard dans ses conditions générales de vente est passible d'une amende pénale.

haut de page

Les dérogations possibles

Secteur par secteur, des accords interprofessionnels peuvent fixer des délais supérieurs au plafond légal. Ces accords doivent toutefois prévoir une réduction progressive du délai dérogatoire vers le délai légal. Et ils ne peuvent être conclus que si des raisons économiques objectives et spécifiques au secteur concerné le justifient (par exemple délais de paiement constatés en 2007, rotation particulière des stocks). Et ils sont applicables jusqu'au 31 décembre 2011 au plus tard, date à laquelle le délai légal s'appliquera ipso facto.

À noter ces accords peuvent également choisir de retenir comme point de départ du délai de paiement, non plus la date d'émission de la facture, mais la date de réception des marchandises ou d'exécution de la prestation de services. Mais attention, l'Administration considère que ce choix ne doit pas conduire à un délai final supérieur à 60 jours calendaires ou à 45 jours fin de mois à compter de la date d'émission de la facture.

Obligatoirement signés avant le 1er mars 2009, ces accords interprofessionnels sont examinés par l'Administration, puis doivent être validés par décret pris après avis de l'Autorité de la concurrence. Si ce décret le prévoit, l'accord ainsi conclu s'applique à toute entreprise dont l'activité relève des organisations professionnelles signataires.

haut de page

Le rapport sur les délais de paiement

Pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2009, les sociétés dont les comptes annuels sont certifiés par un commissaire aux comptes devront publier des informations relatives aux délais de paiement de leurs fournisseurs ou de leurs clients dans le rapport de gestion à présenter à l'assemblée générale annuelle d'approbation des comptes.
Selon les termes du décret ayant précisé les modalités de cette obligation, il s'agit en pratique d'y faire figurer « la décomposition, à la clôture des deux derniers exercices, du solde des dettes à l'égard des fournisseurs par date d'échéance ».

Observations cette formule, peu claire, méritera d'être expliquée par les pouvoirs publics, qui devront préciser ce qu'il conviendra d'indiquer dans le rapport de gestion.

De son côté, le commissaire aux comptes devra préciser dans son rapport à l'assemblée générale ses observations sur la sincérité et la concordance des informations mentionnées dans le rapport de gestion avec les comptes annuels de la société. Et il devra transmettre son rapport au ministre chargé de l'Économie s'il fait état, de façon répétée, de manquements significatifs aux dispositions relatives aux délais de paiement.

haut de page

Article du 10/03/2009 - © Copyright SID Presse - 2009




En savoir plus...

Report en arrière des déficits : notion de bénéfice d’imputation
10/05/2011
Le nouveau mode de calcul de la réduction Fillon
10/05/2011
L’augmentation des engagements des associés
10/05/2011
Trouvez de nouveaux clients grâce aux places de marché
10/05/2011
Le régime matrimonial de la participation aux acquêts
06/05/2011
Les fonds socialement responsables
09/02/2011
Le Mandat de protection future
09/02/2011
Utiliser les comparateurs pour faire connaître ses produits sur Internet
07/02/2011
Méfiez-vous des « renifleurs » !
07/02/2011
Fixation du loyer du bail commercial renouvelé
07/02/2011
Révision du loyer du bail commercial en cours
07/02/2011
Perte de la moitié du capital social
31/01/2011
Les sociétés coopératives ouvrières de production (Scop)
31/01/2011
La contre-visite médicale diligentée par un employeur
31/01/2011
Location de locaux professionnels et option à la TVA
31/01/2011
Investir dans les trackers
18/11/2010
Faut-il passer à la téléphonie sur IP ?
17/11/2010
La clause de réserve de propriété
17/11/2010
Précisions sur les modalités du droit individuel à la formation
17/11/2010
La déclaration européenne des services
17/11/2010
La taxe sur les véhicules de sociétés
15/11/2010
Le remboursement de la TVA payée au sein de l’Union européenne
10/11/2010
Le régime juridique de l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée
12/10/2010
L’imposition de l’entrepreneur individuel à responsabilité limitée
12/10/2010
Recrutement d'un salarié : les règles juridiques à respecter
12/10/2010
Twitter : un outil pour l’entreprise ?
07/09/2010
Le reclassement à l’étranger d’un salarié licencié pour motif économique
07/09/2010
Apport en société d’une entreprise individuelle
07/09/2010
Ordres de Bourse : mode d’emploi
13/07/2010
Un iPad ? Pour quoi faire ?
13/07/2010
Le sort du bail commercial en cas de procédure collective du locataire
13/07/2010
La situation du salarié victime d’une inaptitude d’origine professionnelle
13/07/2010
Exonération des intérêts de retard : la technique de la mention expresse
12/07/2010
Contrats d’assurance-vie et ISF
22/06/2010
Maîtriser Windows 7
22/06/2010
La société en participation
21/06/2010
Portée d’une transaction
21/06/2010
Les modalités de décompte des effectifs d’une entreprise
18/06/2010
Exonération des cessions d’entreprise en fonction de leur valeur
18/06/2010
La réforme de la TVA immobilière
18/06/2010
Les rendements 2009 des contrats d'assurance-vie en euros
12/05/2010
Le point sur le « Cloud computing »
12/05/2010
Comment organiser la prise des congés payés d'été
12/05/2010
Quand y a-t-il harcèlement moral ?
12/05/2010
La clause de non-concurrence en droit commercial
12/05/2010
La déductibilité des frais d'acquisition de titres de sociétés soumises à l'IS
12/05/2010
Acheter des « mots-clés » pour booster son site internet
14/04/2010
La sous-location de locaux commerciaux
14/04/2010
Le rescrit social
14/04/2010
Réduction de capital et droits d'enregistrement
14/04/2010
Réduction d'impôt « Madelin »
14/04/2010
Comment référencer un site dans un moteur de recherche
28/01/2010
Déposer un nom de domaine
28/01/2010
Les avantages fiscaux de la holding de reprise
28/01/2010
La délégation de pouvoirs dans les sociétés
28/01/2010
La nouvelle procédure d'instruction des accidents du travail
28/01/2010
La publicité des comptes des associations et des fondations
21/01/2010
Mieux utiliser sa boîte aux lettres électronique
21/01/2010
La convention d'occupation précaire
08/01/2010
Combattre le stress au travail
07/01/2010
Le régime fiscal de la location en meublé
07/01/2010
Le nouveau statut de loueur en meublé professionnel
07/01/2010
Les fonds de dotation
05/01/2010
Le taux de participation à la formation continue
05/01/2010
Les nouvelles modalités du cumul emploi-retraite
21/07/2009
Maintien de la prévoyance d'entreprise au profit des ex-salariés
21/07/2009
Redressement fiscal et sursis de paiement
21/07/2009
Option des sociétés de capitaux à l'IR
21/07/2009
Pénalités de retard pour non-paiement d'une facture
21/07/2009
Mise en réserve des bénéfices d'une société par l'usufruitier
21/07/2009
Gérer une flotte de portables
21/07/2009
Report des congés payés d'un salarié malade
11/06/2009
Vérification de comptabilité et contrôle inopiné
11/06/2009
Linux : comment donner une nouvelle vie à un PC
12/05/2009
Information sur la santé et la sécurité au travail
07/04/2009
L'option pour le remboursement mensuel de la TVA
07/04/2009
L'assurance-vie, instrument de financement
07/04/2009
Soldes, liquidations, ventes au déballage : les nouvelles règles du jeu
07/04/2009
Le point sur les NetTops
07/04/2009
Réforme du droit des entreprises en difficulté
10/03/2009
Délais de paiement : la nouvelle règle du jeu
10/03/2009
La souscription au capital de SOFICA
10/03/2009
Compte et dépôt à terme
05/02/2009
Le point sur le SPAM
05/02/2009
Entreprises nouvelles et zones d'activité
12/01/2009
L'épargne solidaire
12/01/2009
Le point sur les virus informatiques
12/01/2009
L'obligation d'information des salariés sur les contrats d'assurance de groupe
11/12/2008
Déplafonnement du loyer du bail renouvelé
11/12/2008
Investissements locatifs dans le tourisme
11/12/2008
Les assistants électroniques anti-radars
11/12/2008
Quand la bureautique devient « écolo »
17/11/2008
Le droit de rétractation de l'acquéreur d'un bien immobilier
07/10/2008
Comment déterminer la convention collective de branche applicable à l'entreprise ?
04/09/2008
Cession d'actions : le délai pour procéder au rachat après un refus d'agrément
04/09/2008
Trouver un fichier en toute simplicité sur son PC
04/09/2008
Caution du dirigeant : les risques fiscaux
10/07/2008
Assurance-vie : une épargne toujours disponible ?
10/07/2008
Comment bien réagir face au fisc ?
12/06/2008
Gare à la durée du cautionnement souscrit par un dirigeant au profit de sa société
19/05/2008
Comment bien utiliser Google
19/05/2008




© 2009-2019 - Les Echos Publishing - mentions légales et RGPD