ACCUEIL MISSIONS PLAN D'ACCÈS SITES UTILES CONTACT



Les Conseils
d'Entreprise
Expertise Comptable
44, rue Lamartine
76800 St-Etienne-du-Rouvray
Tél :  02 35 64 34 64
Fax : 02 35 64 34 65
Email







    ACTUALITÉS

La 4e loi de finances rectificative pour 2011 est définitivement adoptée !
La hausse des impositions se poursuit avec la 4e loi de finances rectificative pour 2011.
 Loi n° 2011-1978 du 28 décembre 2011, JO du 29 

Adoptée définitivement en même temps que la loi de finances pour 2012, la 4e loi de finances rectificative a été publiée au Journal officiel le 29 décembre dernier.

Tout comme la loi de finances pour 2012, les députés sont revenus, lors de la lecture définitive de la loi, à une version conforme à leurs précédentes discussions, sans prendre en compte les modifications apportées par le Sénat.

Ainsi, s’agissant de la fiscalité personnelle, le gel du barème de l’impôt sur le revenu pour au moins deux ans a été acté tout comme la restriction du champ d’application de la réduction d’impôt pour investissement au sein d’une PME aux seules entreprises de moins de 5 ans en phase d’amorçage, de démarrage ou d’expansion.

Toujours dans une logique de recherche de recettes fiscales, le taux du prélèvement forfaitaire libératoire est porté de 19 à 21 % pour les dividendes et à 24 % pour les produits de placement à revenu fixe (intérêts de comptes courants d’associés notamment).

Du point de vue de la fiscalité des entreprises, les sociétés qui réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 250 M€ subissent une nouvelle imposition, basée sur le montant de leur impôt sur les sociétés, qui correspond à 5 % de celui-ci. Cette contribution est toutefois temporaire et ne devrait s’appliquer qu’au titre des exercices clos entre le 31 décembre 2011 et le 30 décembre 2013.

En outre, il convient de noter l’instauration, pour les sociétés soumises à l'impôt sur les sociétés et pour leurs exercices ouverts à compter du 1er janvier 2012, d’un mécanisme de limitation de déduction des charges financières relatives à des titres de participation.

La mise en Å“uvre de cette règle de restriction suppose que les titres ne soient pas gérés par la société elle-même (ou par une société la contrôlant ou par une société sÅ“ur établie en France), mais par exemple par une société située à l’étranger.

Si tel est le cas, les charges financières sont réintégrées de manière forfaitaire pendant 8 ans.

Précision :  des exceptions à ce mécanisme sont toutefois mises en place (valeur des titres de participation inférieure à 1M€, absence de financement par emprunt de l’acquisition …).

Enfin, à l'exception de certains produits et services, considérés comme étant de première nécessité (produits alimentaires, appareillages et équipements spéciaux pour handicapés...), ceux qui étaient auparavant taxés à la TVA au taux de 5,5 % sont imposés au taux de 7 % à compter du 1er janvier 2012.

Article du 03/01/2012 - © Copyright SID Presse - 2012

haut de page




Actualités...

Pas de réévaluation du barème fiscal applicable au démembrement de propriété
19/07/2019
Infraction commise avec un véhicule de société : il faut dénoncer le conducteur !
18/07/2019
Redressement fiscal : attention à l’adresse de notification !
17/07/2019
Index égalité femmes-hommes : c’est au tour des entreprises de plus de 250 salariés
17/07/2019
Le marché des terres agricoles en 2018
16/07/2019
Le zonage du dispositif Pinel a été revu par les pouvoirs publics
16/07/2019
Du nouveau pour la fiscalité des véhicules
15/07/2019
Quand un salarié abuse de sa liberté d’expression
15/07/2019
Rupture conventionnelle avec un salarié déclaré inapte
15/07/2019
Défaut de dépôt des comptes : qui doit payer l’astreinte ?
12/07/2019
Les pouvoirs publics partent en guerre contre les « passoires thermiques »
12/07/2019
De nouvelles obligations déclaratives pour les grandes entreprises
11/07/2019
Le minage des Bitcoins consomme autant d’électricité que la Tchéquie ou l’Autriche
11/07/2019
Quant à l’assurance retraite des professionnels libéraux…
11/07/2019
Avez-vous pensé à l’épargne retraite ?
10/07/2019
Rentrée scolaire : et si vous donniez un coup de pouce à vos salariés ?
10/07/2019
Mise à disposition de parcelles : gare à la requalification en bail rural !
09/07/2019
Redressement judiciaire : des aménagements en faveur du chef d’entreprise
09/07/2019
Impôt sur les sociétés : renonciation à l’option des sociétés de personnes
08/07/2019
Les associations soumises à la commande publique
08/07/2019
Cotisations sociales : procédure de numérisation des documents
08/07/2019
Pas de changement pour la cotisation AGS !
05/07/2019
Les Français, champions de l’épargne
05/07/2019
Quand la rupture sans préavis d’une relation commerciale établie est justifiée
04/07/2019
Hameçonnage : les points à vérifier pour ne pas se faire avoir
04/07/2019
Comment s’applique l’abattement pour départ à la retraite d’un professionnel libéral ?
04/07/2019
Un léger recul de la collecte en assurance-vie
03/07/2019
Détachement : une mise à jour des obligations des donneurs d’ordre
03/07/2019
Exploitantes agricoles : un congé de maternité revu et corrigé !
02/07/2019
Local industriel : une nouvelle déclaration à souscrire !
02/07/2019
Taux de l’intérêt légal pour le second semestre 2019
01/07/2019
Les statuts, rien que les statuts !
01/07/2019
Jour férié du 14 juillet : quelles incidences pour l’entreprise ?
01/07/2019
Allègement de la procédure des fusions de sociétés
28/06/2019
Des précisions pour le Pinel centre-ville
28/06/2019
Des précisions sur le suramortissement industriel en faveur des PME
27/06/2019
Cybersquatting : les juges rappellent quelques principes
27/06/2019
Assurance chômage : des mesures pour limiter les contrats courts
27/06/2019
De l’avantage en nature résultant de la mise à disposition d’un véhicule électrique…
26/06/2019




© 2009-2019 - Les Echos Publishing - mentions légales et RGPD